';
Campagne d’un porte-parole

Propulsé porte-parole du candidat Macron pendant la campagne présidentielle, puis porte-parole du gouvernement d’Edouard Philippe, Christophe Castaner s’engage dans une campagne pour les législatives dans sa circonscription, où tout le monde le donne perdant.

Récit en image de quatre mois de campagne.

Après avoir rejoint très tôt Emmanuel Macron, Christophe Castaner est nommé porte-parole du candidat d' »En Marche ». Face à une campagne qui s’annonce difficile pour sa réélection, il s’engage très tôt dans une campagne dans sa circonscription, en y faisant venir le candidat à la présidentielle, puis plusieurs ministres. Au sein d’un territoire dont les votes vont plutôt au FN ou à la France Insoumise, et avec le handicap d’avoir été nommé Porte-parole du gouvernement, le député et secrétaire d’Etat ne passe que peu de temps dans sa circonscription pour faire campagne. Le département, peu peuplé, ne compte que deux circonscriptions, et la zone géographique est donc importante : ces quelques jours sont consacrés à aller dans chaque vallée, comme il l’avait fait pendant sa marche en septembre 2016. Jusqu’au soir du second tour, qu’il fête à Forcalquier, ville dont il est maire depuis 2001.

Thomas